Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 21:46

Le hangar à tabac est une espèce en voie de disparition. Pourtant son architecture est très étudié et évoluée.

Il était présent dans bien des régions mais, du fait de la raréfaction de la culture du tabac, il disparaît progressivement du paysage rural. Sa raréfaction est due au fait que sa construction en bois en fait un bâtiment à la durabilité moyenne, et sa destination changeant, il est souvent transformé pour l'adapter à de nouvelles fonctions.

On le trouve dans le sud ouest partout où le tabac était cultivé : soleil et eau indispensables + services de l'état pour surveiller la culture et prélever les taxes.

 

Le hangar à tabac est reconnaissable à :

-sa construction entièrement en bois, pour une ventilation et une absorption de l'humidité du tabac,

- sa couleur foncée, pour capter les rayons du soleil et augmenter la température à l'intérieur du hangar,

- ses aérations orientables sur les côtés, pour une ventilation,

-ses aérations sur le toit, pour la ventilation également,

-sa position proche des corps de fermes, pour la sécurité ( vol, et surveillance de la température).


L'intérieur du hangar est truffé de fils de fer ou de barres en bois, sur lesquels sont suspendues les feuilles de tabac.

Les volets et les sorties de toit peuvent être commandés pour augmenter la température(fermeture) ou pour ventiler( ouverture). Le coloris foncé était obtenu en goudronnant le bardage de bois. Le soleil, absorbé par le noir du bâtiment en augmentait le température. A long terme cela à préservé les bâtiments de l'attaque des insectes et leur a permis de durer un peu plus dans le temps. Beaucoup ont été en parti démontés pour servir de granges ou de garages, quand ils n'ont pas laissé la place à d'autres bâtiments. Certains ont vu leur partie basse réparée en briques ou parpaings, rarement en bois comme à l'origine, mais c'est un moindre mal.

 

 

hangar à tabac 1hangar à tabac 2hangar à tabac 3hangar à tabac 4

Ceux-ci sont dans le Gers aux environ de Masseube, au sud d'Auch. On en trouve encore beaucoup en Dordogne ( tabac bergeracois). Le dernier que j'ai vu était dans le volvestre (40 Km au sud de Toulouse).

Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Très intéressant ce reportage ...
Bisous
Chantal


Répondre